Montrez-nous vos ententes

Pour mettre un peu d'ordre dans la location de chambres aux étudiants, la Ville de Sherbrooke est d'abord intervenue pour des motifs de sécurité. Voilà qu'elle exige des propriétaires copie des baux pour chaque unité sans quoi elle refuse d'émettre ou de renouveler un permis.
Pas question, s'objecte une propriétaire du quartier universitaire estimant qu'il s'agit d'une intrusion municipale abusive. Une confrontation judiciaire est dans l'air et le groupe « Proprios-colocs Sherbrooke » a été lancé sur Facebook pour tenter de rallier les opposants.
À lire dans La Tribune de samedi.