Edward Burkhardt, parton de la MMA

MMA: sept ans de bévues de Transports Canada

Sept ans se sont écoulés avant que la Montreal, Maine & Atlantic (MMA) ne soit contrainte de soumettre un plan de sécurité répondant aux exigences de Transports Canada.C'est ce qu'a révélé une investigation menée par Radio-Canada dans le cadre de son émission Enquête, diffusée hier.
Les entreprises ferroviaires sont responsables de la sécurité de leurs opérations et doivent donc identifier les dangers et risques potentiels, élaborer des consignes aux employés et développer du matériel didactique pour que ces derniers puissent s'y conformer et prévenir les accidents.
Or, après que la MMA eut soumis un premier plan en 2003 qui fut refusé par Transports Canada, Enquête indique qu'il a fallu sept années à l'organisme fédéral pour réaliser que la compagnie ferroviaire n'en avait pas soumis un deuxième.
En outre, si un plan de gestion de la sécurité a finalement été approuvé en 2012, Enquête a également fait savoir que de multiples infractions avaient été commises entre 2004 et 2012 par MMA en ce qui concerne le règlement 112, qui légifère l'immobilisation du matériel roulant, sans qu'aucune sanction n'ait été donnée par Transports Canada.
À la lumière de ces dernières informations, l'émission laisse sous-entendre que l'organisme fédéral aurait une certaine part de responsabilités dans la catastrophe ferroviaire qui a coûté la vie à 47 personnes le 6 juillet à Lac-Mégantic.