Jacky Georges Lafargue et Louis Couturier vivent présentement jours et nuits dans un campement au fond du puits de la mine Jeffrey à Asbestos pour capter des images de ce site extraordinaire.

Mine Jeffrey croquée sous tous ses angles

De jeudi à dimanche, Louis Couturier et Jacky Georges Lafargue ont vécu jour et nuit dans un campement au fond du puits de la mine Jeffrey à Asbestos pour capter des images de ce site extraordinaire. « Nous voulions être au coeur de la mine, il y a tellement de beautés ici «, raconte Louis Couturier.
Ces deux artistes en arts visuels travaillent ensemble depuis plus de 20 ans dans des lieux hors normes, dont Saint-Pierre-et-Miquelon, La Réunion, Amiens Nord, Resolute Bay. Leur approche est la suivante : arpenter, photographier, vidéographier l'environnement, créer des moments singuliers et privilégiés. Ils développent des contenus visuels sous différentes formes : dessins, sculptures, photos, vidéo, installations, événements publics.
Pourquoi ont-ils choisi ce site? La mine à ciel ouvert est saisissante : deux kilomètres de diamètre et 365 mètres de profondeur, la tour Eiffel y entrerait sans dépasser. La configuration de la mine en gradins qui rappelle le théâtre antique grec constitue, pour eux, un site inspirant.
Une motivation supplémentaire est d'ordre plus personnel : le grand-père de Louis Couturier, Aimé Bourassa, et plusieurs de ses oncles et cousins ont travaillé de nombreuses années à la mine d'Asbestos.
Texte complet dans La Tribune de mardi.