Mgr Luc Cyr

Mgr Cyr dénonce les coupes dans l'aide internationale

« On ne peut pas rester silencieux face à des coupures arbitraires dans l'aide internationale à nos frères et à nos soeurs du Sud qui vivent des situations d'injustice et de grande pauvreté... Je ressens une grande gêne devant certaines politiques et il faut questionner ceux et celles qui prennent ces décisions! »
Le chef de l'Église diocésaine de Sherbrooke, Mgr Luc Cyr, n'a pas hésité mercredi  en conférence de presse à s'attaquer aux décisions du gouvernement Harper qui, après le CSI la semaine dernière, vient poser de graves embûches à la mission de Développement et Paix, qui intervient depuis 1967 dans les pays en voie de développement pour y soulager la misère humaine.
Aux côtés de députés fédéraux de la région qui déposeront à Ottawa le plus rapidement possible après la rentrée parlementaire du 28 janvier des pétitions d'Estriens dénonçant les coupures de l'Agence canadienne de développement international (ACDI), Mgr Cyr n'a pas bronché quand on lui a fait remarquer que son geste pourrait avoir une coloration politique.
Texte complet dans La Tribune de jeudi.