Météo en novembre: un avant-goût hivernal

L'hiver s'est pointé le bout du nez avant le temps à quelques reprises en Estrie au courant du mois de novembre.
Si la région a échappé aux importantes bordées de neige reçues en Gaspésie, à la pluie verglaçante de l'Abitibi et à la panne d'électricité du Saguenay, elle a quand même connu son lot d'avant-goûts hivernaux.
Une vague de froid a recouvert la province du 14 au 21 novembre, faisant plonger les températures de 2 à 10 degrés Celsius sous la normale. Le 17, un premier tapis blanc de 2 à 5 centimètres a recouvert le sol.
Il ne s'agissait que d'une répétition de la part des flocons, puisqu'ils sont revenus en grande forme le lendemain en Estrie - en même temps que les chutes de neige impressionnantes qui tombaient sur Buffalo -, cette fois sous forme de bourrasques balayant la région d'ouest en est entre 11 h et 14 h, laissant de 2 à 6 cm de neige sur le sol et engendrant des rafales à plus de 50 km/h. La visibilité réduite provoquée par ce phénomène météo ainsi que l'accumulation rapide de neige sur la chaussée a provoqué deux carambolages sur l'autoroute 10 en avant-midi le 18 novembre.
Le 24 novembre, l'hiver est retourné dans ses quartiers, alors qu'un système dépressionnaire a généré de forts vents du sud-ouest sur une bonne partie de la province, drainant une masse d'air doux et humide en provenance du sud des États-Unis. Le mercure est alors monté bien au-dessus de la normale sur le sud, le centre et l'est du Québec.
À Sherbrooke, la température maximale moyenne pour l'ensemble du mois de novembre a été de 4,3 degrés Celsius, soit approximativement la normale de saison (4,4 degrés). Ce sont 24 cm de neige qui sont tombés (comparativement à une moyenne de 32), et au total, 87 mm de précipitations se sont abattus sur la ville (comparativement à une moyenne de 65).