Matières résiduelles: Memphrémagog se démarque

Signe probablement de l'importance qu'elle accorde à l'environnement, la MRC de Memphrémagog est devenue la première MRC au Québec à se doter d'un plan de gestion des matières résiduelles (PGMR) révisé.
Par voie de communiqué, la MRC de Memphrémagog a annoncé que le ministre du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs du Québec, Yves-François Blanchet, avait donné son aval au PGMR qu'elle lui avait soumis pour la période allant de 2013 à 2018.
Le préfet de la MRC de Memphrémagog, Jacques Demers, a déclaré être « très satisfait du leadership dont ont fait preuve les élus tout au long du processus de révision du PGMR ».
« La mobilisation a fait en sorte que la MRC est devenue la première au Québec à voir son nouveau plan de gestion entrer en vigueur et nous en sommes très fiers », a ajouté M. Demers.
Si la MRC a été la première à franchir cette étape, ce serait en bonne partie parce que la protection de l'environnement lui tient beaucoup à coeur. « Nous avons une équipe solide en matière d'environnement. Les mairesses Vicki May Hamm et Lisette Maillé ont également apporté une forte contribution dans ce dossier », affirme le préfet.
Industries et commerces
Jacques Demers révèle que le nouveau plan s'intéresse davantage aux matières résiduelles provenant des industries, commerces et institutions (ICI), en comparaison avec le précédent.
« La grande nouveauté, c'est qu'on va commencer à travailler avec les ICI. On sera responsable de tous les déchets produits sur notre territoire alors il faudra faire des efforts pour que le bilan de ces organisations s'améliore aussi. »
D'après les informations dévoilées par M. Demers, les MRC qui ne consacreront pas suffisamment d'efforts à la réduction de l'enfouissement des matières résiduelles en paieront le prix ces prochaines années. Le gouvernement provincial continuera en effet à se montrer de plus en plus généreux financièrement envers les milieux les plus performants.
Conformément au souhait de Québec, la MRC de Memphrémagog s'efforcera de diminuer de manière drastique l'enfouissement de certaines matières, papier, carton et bois. L'objectif à moyen ou long terme serait même d'arrêter complètement d'enfouir ces matériaux.
Coordonnatrice de projets à la MRC, Alexandra Roy souligne par ailleurs que les collectes de matières organiques implantées dans la région de Magog ont jusqu'à présent donné de bons résultats.
« Les citoyens ont fait un bon bout de chemin. On n'est pas une MRC qui traîne de la patte en ce qui concerne la troisième voie. Par contre, il y a encore de la sensibilisation à faire et on poursuivra nos efforts en ce sens », assure Mme Roy.