Serge Paquin

Maisons de chambres: une amende imposable aux étudiants est abolie

La Ville de Sherbrooke abrogera une partie de son règlement sur les maisons de chambres. Lors d'un prochain conseil municipal, elle éliminera la disposition selon laquelle les étudiants louant une chambre à un propriétaire ne disposant pas d'un permis approprié étaient passibles d'une contravention de 100 $.
Au conseil municipal lundi, plusieurs propriétaires de maisons de chambres, de même que des étudiants, avaient décrié cette mesure qui rendait les locataires potentiels méfiants. Le président du comité exécutif Serge Paquin avait affirmé que les élus municipaux s'intéresseraient à la question.
M. Paquin a confirmé hier que cette disposition du règlement serait abolie. « Nous ne l'avions pas réexaminée parce qu'elle datait de l'instauration du règlement, mais nous sommes d'accord pour dire que ce n'est pas justifié d'imposer ce fardeau à des étudiants qui débarquent de l'extérieur. Nous déposerons un amendement au conseil municipal, mais nous avons déjà retiré le libellé de notre site internet. »
Serge Paquin précise que tous les élus étaient en accord avec cette mesure. « J'ai informé l'association étudiante de l'Université et la présidente du Regroupement des propriétaires locateurs de Sherbrooke. »
Enfin, M. Paquin confirme qu'aucune contravention n'avait été délivrée en lien avec ce règlement. « Il n'avait jamais été appliqué et il ne le sera jamais jusqu'à ce qu'on l'abroge. »