Mai s'est fait passer pour un mois de juin

Si le mois de février s'est pris pour janvier, si celui de mars avait des airs de février et qu'avril s'était déguisé en mars, le mois de mai 2015 s'est fait passer pour... juin.
Le mois de mai a été de deux à quatre degrés au-dessus des normales, indique René Héroux, météorologue chez Environnement Canada. «Ce que je retiens surtout c'est le nombre de journées où le mercure a grimpé au-dessus des 20 degrés», dit-il.
«Mai s'est pris pour un mois de juin! Mais il n'y a pas eu de record, même si on est passé proche.»
M. Héroux calcule que huit jours durant le cinquième mois de l'année ont atteint les 25 degrés et plus. «C'est quand même pas ordinaire», lance-t-il.
En revanche, il a fait froid. Durant la fin de semaine du 23 et du 24 mai, on a dû composer avec le gel, notamment chez les producteurs agricoles. «Le temps froid a eu des répercussions. On l'a vu dans les vignobles», note M. Héroux.
«Il a eu aussi en fin de semaine dernière. Samedi, on a presque atteint 30 degrés, mais dimanche le froid s'est installé.»
Et il faudra attendre le milieu de la semaine pour revoir du temps plus chaud, pour que juin reprenne ses droits.