La Ville de Magog entreprend la révision de son plan d'urbanisme. Sur la photo, on aperçoit la mairesse Vicki May Hamm en compagnie de l'urbaniste de la Ville, Mélissa Charbonneau.

Magog révisera son plan d'urbanisme

La Ville de Magog entame un long processus qui devrait l'amener à adopter un nouveau plan d'urbanisme et à procéder à plusieurs modifications réglementaires. L'exercice a pour but de permettre à la municipalité de se développer le plus harmonieusement possible durant les années à venir.
La municipalité a tenu une conférence de presse, hier matin, afin d'annoncer qu'elle s'attaquait à la révision de son plan d'urbanisme, un exercice rébarbatif à certains égards.
Pour la mairesse de Magog, Vicki May Hamm, la participation des citoyens et des acteurs du milieu est primordiale. «La participation des gens aura un impact à la fois sur l'évolution de leur quartier et sur l'ensemble du territoire de la ville», note-t-elle.
Le 2 avril prochain, à l'occasion d'une soirée d'échanges au centre communautaire, les citoyens des différents secteurs de Magog pourront discuter de leurs préoccupations et de leurs attentes relativement au développement de leur ville.
Plusieurs groupes seront formés en vue de cette soirée d'échanges. La municipalité a l'intention de regrouper les gens en fonction des secteurs où ils habitent, ceci afin que les participants se sentent véritablement interpellés.
«Ce n'est pas traditionnel, une consultation par milieu de vie dans une telle situation, note Mélissa Charbonneau, urbaniste à la Ville de Magog. L'approche qu'on adopte a été utilisée à Dorval, entre autres. D'habitude, les groupes de discussion sont faits selon les secteurs d'activités.»
Mme Charbonneau devra consacrer de très nombreuses heures au projet de révision du plan d'urbanisme de la Ville. Elle aura cependant l'aide d'une collègue et on étudie la possibilité de recourir à un consultant pour alléger la tâche du personnel municipal.
Vicki May Hamm souligne que la démarche qui s'amorce aidera sa municipalité à moins recourir à des dérogations quand des projets de natures diverses lui seront soumis.
Devant entrer en vigueur vers la fin de 2016, le futur plan d'urbanisme aura notamment un impact sur le développement du quartier des Tisserands et du centre-ville, deux secteurs auxquels les élus municipaux de Magog s'intéressent beaucoup.