Magog dit non aux compteurs à radiofréquences

Jugeant que des incertitudes demeurent concernant cette technologie, la Ville de Magog a décidé d'interdire à Hydro-Magog d'utiliser des compteurs à radiofréquences, exception faite des cas où la sécurité du personnel est en jeu.
Le conseil municipal de Magog a confirmé, lors de son assemblée publique de lundi, qu'Hydro-Magog n'installera pas de compteurs à radiofréquences sur l'ensemble de son territoire, contrairement à ce qui avait préalablement été envisagé.
Pour motiver sa décision, le conseil municipal invoque l'absence d'un consensus scientifique relatif aux effets de ces appareils.
Texte complet dans La Tribune de jeudi.