Magasinage des Fêtes : déception et rattrapage

Le verglas et les pannes d'électricité qui en ont découlé ont eu un impact sur le magasinage du temps des Fêtes. Dans le pire des cas, les ventes des commerçants ont subi une baisse importante. Dans le meilleur des cas, les ventes globales sont restées stables puisque le retard enregistré avant Noël a été compensé par des résultats exceptionnellement bons après le réveillon.
«La semaine avant Noël, qui est normalement la meilleure de l'année, a été catastrophique en 2013 à cause de la tempête de verglas qui a paralysé la région. La fin de semaine précédant Noël a été très mollo et cela, ça ne se reprend pas», explique le propriétaire du Centre du rasoir au Carrefour de l'Estrie, Jean-Pierre Ménard.
Les conditions routières difficiles ont eu un effet néfaste sur l'achalandage généré par les Estriens vivant à l'extérieur de Sherbrooke et l'interruption temporaire du transport en commun a eu le même effet sur la clientèle locale, estime M. Ménard.
Texte complet dans La Tribune de samedi.