Le 14 février 2007, il était tombé près de 60 cm de neige tombés sur Sherbrooke en l'espace de 24 heures.

Loin de la tempête de la St-Valentin, heureusement

Ce n'est probablement pas la tempête de la Saint-Valentin d'il y sept ans, mais Environnement Canada parle quand même d'une «tempête hivernale».
Plus de 15 cm de neige, des vents violents et de la poudrerie sont attendus au cours des prochaines heures en Estrie.
Dans la nuit de jeudi à vendredi, une dépression provenant du golfe du Mexique remontera la côte est américaine tout en s'intensifiant. La neige associée à ce système fera son entrée sur le sud de la province avec des quantités pouvant dépasser les 15 centimètres.
On prévoit des averses pendant les 12 à 24 heures suivant le début des précipitations, indique une alerte diffusée mercredi après-midi.
De très forts vents du nord-est sont également attendus avec ce système. La neige mêlée aux vents pourrait alors occasionner des conditions de poudrerie généralisées et ce, principalement sur les secteurs du Bas-St-Laurent ou les vents risquent d'être violents.
Le 14 février 2007, il était tombé près de 60 cm de neige tombés sur Sherbrooke en l'espace de 24 heures.
Déficit de 50 cm
On est encore loin du compte cet hiver. À mi-chemin de sa trajectoire, la présente saison hivernale s'accompagne d'un déficit de près de 50 cm de neige, mais trois épisodes de chutes de flocons d'ici une semaine devraient aider à améliorer les choses.
Ainsi, à son bilan de mi-saison, le météorologue André Cantin, à Environnement Canada, signale qu'il est tombé depuis le début 135,5 cm de neige, alors que normalement ça devrait être 183 cm. Cela laisse un déficit de 48 cm et la situation est particulière à l'Estrie, qui a connu une forte séquence de verglas et de pluie dans la période des Fêtes, au lieu de la neige.
Si bien qu'il ne reste au sol, à la station de relevées de l'aéroport de Sherbrooke, que 25 cm de neige, alors qu'en temps normal, c'est une moyenne de 37 cm à ce moment-ci de la saison hivernale.
Cependant, en raison des trois bonnes dépressions successives qui frapperont la Nouvelle-Angleterre, dans la nuit de jeudi à vendredi, dans la journée de samedi et mardi prochain, cela devrait amener de 15 à 20 cm en tout. « Ces dépressions feront sentir leur effet sur les secteurs longeant la frontière avec la Nouvelle-Angleterre, dont l'Estrie. Pour la nuit de jeudi à vendredi, la prévision est de 5 à 10 cm et il y aura deux autres petits coups sensiblement du même ordre, samedi et mardi prochains», prévoit M. Cantin.
Au sujet des températures, et contrairement à l'impression ressentie, le présent hiver est dans la normale. « En décembre, la moyenne a été de 1 C sous la normale et pour janvier, de 1,4 C au-dessus de la normale. Cependant, comme il a très souvent venté, il se dégage une impression de temps plus froid», a aussi confié le météorologue.
 - Avec François Gougeon