L'important, c'est de participer

Impliquer des écoliers du primaire dans une bataille politique, les encourager à revendiquer pancartes à la main, est-ce en faire des enfants entraînés à la contestation ou des citoyens plus engagés ?
On n'aura pas le temps de vider la question avant le vote du conseil des commissaires de la Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke, mardi soir, sur les nouveaux territoires d'appartenance aux écoles. Il y a de la déception dans l'air...
À lire dans La Tribune de mardi