L'histoire se répète

C'est un copier-coller de la dernière élection puisque la polémique éclate dans le même immeuble de Sherbrooke. Jusqu'à quel point des électeurs vivant dans un milieu pour personnes autonomes peuvent-ils invoquer « la difficulté à se déplacer pour des raisons de santé » afin de voter à leur domicile ?
Cette fois,  l'organisation de Serge Cardin loge une plainte en reprochant aux libéraux d'utiliser un subterfuge pour s'avantager. Des prétentions sans fondement, réfute l'équipe de Luc Fortin. L'arbitrage du Directeur général des élections du Québec est timide.
     À lire dans La Tribune de jeudi.