Le professeur Léon Robichaud est entouré de deux des etudiants ayant participé au projet, Jonathan Fortin et Amy Proulx.

L'histoire de la ville 2.0

Un nouvel outil de diffusion de l'histoire de Sherbrooke via les différentes plateformes électroniques, du traditionnel ordinateur de maison à la tablette numérique, vient de voir le jour grâce à la contribution de 35 étudiants de l'Université de Sherbrooke, sous la supervision de leur professeur Léon Robichaud.
C'est en grandes pompes et devant de nombreux invités qu'a été lancé jeudi le projet «Sherbrooke, histoire et patrimoine », qui met en ligne depuis le http://sherbrooke.technohistoire.info des centaines d'événements du passé sherbrookois, avec des photos et illustrations pour mieux les faire revivre, ainsi que cinq circuits de visite historico touristiques dont l'interaction se fait en lien avec le site britannique Historypin.
Dans le cadre de son cours sur l'informatique appliquée à l'histoire, le professeur Robichaud a donc invité ses étudiants à joindre l'utile à l'agréable. « Il a fallu quatre mois de travail pour arriver au résultat et les étudiants ont du relever de nombreux défis. Mais je suis fier d'eux, de voir que dans un processus d'acquisition de compétences académiques, ils ont aussi pu rendre l'histoire plus accessible et très vivante pour la population en général », a résumé Léon Robichaud.
Texte complet dans La Tribune de vendredi.
Abonnement à la version électronique: