Renald Prévost et son épouse, Irma Audet Prévost, ne craignent pas pour leur sécurité.

Les résidents du Manoir de L'Eau vive ne craignent pas pour leur sécurité

Le drame de L'Isle-Verte ne soulève pas d'inquiétude chez les résidents du Manoir de L'Eau vive, une maison pour personnes âgées située en plein coeur de Cookshire.
Les nombreux gicleurs, présents autant dans les corridors que dans leur loyer, ont de quoi rassurer.
« Ici, il n'y a pas de problème », lance d'emblée la résidente Rachel Côté. Sa partenaire de cartes, Anne Boulanger, explique : « On a un loyer très isolé, on se sent en sécurité. C'est pour ça qu'on est ici. »
L'un des propriétaires du Manoir, Pierre Bédard, soutient que le choix du béton pour les structures du bâtiment est une option plus sécuritaire que l'acier, un matériau moins résistant à la chaleur. « Les planchers, c'est 12 pouces de béton. Nos cages d'escaliers sont entourées de couvre-feu et un autre mur couvre-feu sépare la bâtisse », a-t-il indiqué.
Bien sûr, l'histoire de la Résidence du Havre, à L'Isle-Verte, a fait jaser.
Texte complet dans La Tribune de samedi.