Les propriétaires de dépanneurs s'invitent dans la campagne

Les propriétaires des 267 dépanneurs de l'Estrie pressent les candidats de la région de s'engager à moderniser la réglementation du commerce de proximité. Le but? Permettre aux dépanneurs de maintenir les services actuels à la population et de consolider les emplois.
Le Regroupement régional des dépanneurs de l'Estrie propose ainsi de nombreuses mesures à adopter afin d'alléger et de moderniser la réglementation des dépanneurs.
« La réglementation, les taxes et les différentes contraintes ne cessent de s'accumuler et c'est devenu beaucoup trop lourd», a souligné Éric Magnan, propriétaire du dépanneur 7 Jours de la rue King Est à Sherbrooke.
«Que ce soit le vin, la bière, la loterie, le tabac ou l'essence, le gouvernement taxe à profusion, limite nos marges de profit et augmente sans cesse nos coûts d'exploitation. Heureusement, avec la motion récemment adoptée à l'Assemblée nationale, les différents partis politiques reconnaissent qu'il est temps d'agir. »
Rappelons que les 267 dépanneurs estriens emploient 2700 personnes et versent 25 millions $ en salaires et bénéfices de même que 160 millions $ par année en taxes aux différents gouvernements.