Pierre Avard

Les postiers demandent l'appui de la Ville

Le syndicat des travailleurs de Postes Canada à Sherbrooke sollicite la Ville de Sherbrooke afin de contrer la décision de Postes Canada de mettre fin à la livraison du courrier à domicile.
Le président du syndicat, Pierre Avard, a profité de la séance du conseil de lundi pour demander aux élus de montrer leur appui aux syndicats. « On demande à la Ville de s'engager à dire à l'État qu'elle n'est pas d'accord avec l'abolition de la livraison à domicile. Il y a d'autres options » a-t-il fait valoir.
Rappelons que d'ici cinq ans, Postes Canada prévoit supprimer entre 6000 et 8000 emplois, réduire les heures d'ouverture de ses bureaux et installer des boîtes communautaires dans toutes les villes du pays.
À Sherbrooke, cette mesure causera la perte de 40 emplois à temps plein. « Ce que Postes Canada ne dit pas, c'est qu'avec la façon actuelle de travailler, du mois de mai 2013 à septembre 2014, c'est déjà 21 emplois de moins à Sherbrooke. »
Texte complet dans La Tribune de mardi.