Les plages ont obtenu de bonnes notes en 2013

L'eau des deux plages municipales de Sherbrooke était généralement de bonne qualité en 2013. La plage de Deauville obtient une cote A pour 77 % des jours échantillonnés. Les résultats moyens donnent plutôt une cote B, bonne, à la plage Lucien-Blanchard.
Cette dernière a été fermée à 17 occasions l'an dernier, soit à la suite d'une cote D ou de manière préventive. « Nous fermons la plage quand il y a des précipitations de 11 mm ou plus en 24 heures, ou quand il tombe 6 mm de pluie ou plus en une heure », explique Chantal Pelchat, chargée de projets en environnement à la Ville de Sherbrooke, au sujet de ces mesures préventives.
La qualité de l'eau s'est toutefois améliorée à la plage Lucien-Blanchard par rapport à l'année précédente alors qu'une cote A a été obtenue dans 16 % des cas, contre 3 % en 2012. Des échantillons étaient prélevés quotidiennement. « Nous avons fait une série d'actions. Nous avons notamment mis en place un plan de gestion des oiseaux aquatiques. Par exemple, les quais sont des lieux achalandés par ces oiseaux. Nous effectuons l'entretien écologique des quais pour récupérer les fientes. Nous avons aussi mis en place des barrières et des filets contre les bernaches », précise Mme Pelchat.
Chantal Pelchat précise par ailleurs que la Ville de Sherbrooke obtient des permis pour badigeonner les oeufs des bernaches, de manière à éviter leur éclosion.
Autre constat, selon les mesures des trois dernières années, la qualité de l'eau semble se détériorer à la fin du mois d'août, par temps sec, à la plage Lucien-Blanchard.
Deauville
La plage de Deauville n'a pour sa part connu qu'une seule fermeture en 2013. Il s'agissait d'une fermeture préventive en raison de l'abondance de bernaches dans l'aire de baignade. Les résultats des échantillonnages, inférieurs à l'habitude, pourraient être expliqués par les oiseaux attirés par les quais installés pour les Jeux du Canada. La période d'ouverture de la plage a aussi été réduite en raison de cet événement.
La plage de Deauville n'a pour sa part connu qu'une seule fermeture en 2013.
À Deauville, où la qualité de l'eau n'est pas affectée par les précipitations, l'échantillonnage est réalisé deux fois par semaine.
Le maire Bernard Sévigny s'est dit rassuré par ces résultats. « Les cotes sont bonnes. À la plage Blanchard, nous essayons d'innover et ça donne des résultats. À force de faire des petits gestes, nous pourrons circonscrire le problème, même si nous ne l'éliminerons probablement jamais. »
À la lumière de ces bons résultats, le conseil municipal a adopté une série d'orientations pour l'été 2014. Sherbrooke réduira notamment la fréquence des échantillons à la plage Lucien-Blanchard à trois fois par semaine. « L'échantillonnage ne permet pas d'assurer la sécurité des baigneurs, puisqu'il faut 24 heures pour avoir les résultats d'analyse. Les fermetures préventives sont plus efficaces », avance Chantal Pelchat.
La Ville étendra par ailleurs certaines mesures de contrôle des oiseaux aquatiques aux parcs Jacques-Cartier et des Quatre-Pins et au Marché de la gare. Elle limitera également autant que possible la superficie des quais à proximité des plages et modifiera son règlement pour permettre la présence de chiens effaroucheurs sur les plages les matins printaniers. Les services d'une entreprise spécialisée pourraient être testés sur la base d'un projet pilote. Elle suggère enfin de sensibiliser les citoyens à l'importance de ne pas nourrir les canards et les bernaches.