Les Petites ligues de retour à Victoriaville

L'organisation canadienne des Petites ligues de baseball a tellement apprécié son passage à Victoriaville l'été dernier qu'elle lui confiera un nouveau tournoi. En 2016, la ville-centre des Bois-Francs accueillera les meilleurs joueurs de 16 à 18 ans dans le cadre du Championnat Big League.
« On a eu de super belles lettres d'appui provenant des équipes qui ont joué l'an passé. L'Alberta a écrit un courriel d'une page et demie faisant état de l'accueil des gens qui se forçaient pour parler anglais. Ils ont aussi été impressionnés par la surface de jeu, ils croyaient que c'était du gazon synthétique tellement elle était en bon état », explique le vice-président de Petites ligues Canada, Marc St-Pierre.
L'administrateur a également salué le travail des bénévoles qui ont su mener à bien la compétition d'une dizaine de journées. « Ça a été l'un des tournois les plus faciles que j'ai eu à vivre », témoigne-t-il.
La tenue d'une compétition dans cette tranche d'âge permettra à plusieurs joueurs qui sont venus l'été dernier d'effectuer un retour au Stade de Victoriaville. C'est notamment le cas de l'équipe hôte, les Bulls, qui avaient tout de même bien fait face aux six meilleures formations au pays.
Le maire de Victoriaville, Alain Rayes, s'est évidemment réjoui du retour de ce tournoi qui a permis des retombées économiques évaluées à 120 000 $ sur son territoire. D'autant plus qu'il aura une deuxième chance d'effectuer le lancer protocolaire, lui qui avait eu l'air fou l'an dernier, sa balle n'atteignant pas le marbre. Il entend également inviter son nouvel ami, le maire de Montréal Denis Coderre.
« Je sais que c'est un grand amateur de baseball. Nous allons lui montrer qu'avec un stade neuf, c'est plus facile d'attirer du baseball », rigole-t-il.
Et Victoriaville n'a pas l'intention de s'en arrêter là. Le comité organisateur planche déjà pour l'obtention d'un tournoi dans des catégories plus jeunes pour 2018. « Il y a des portes qui s'ouvrent », résume M. St-Pierre.