Les passagers francophones en danger

Vivant à Ajax, en Ontario, Nancy Phaneuf s'est interrogée sur la sécurité des passagers francophones qui prennent les autobus de ville, étant donné qu'on leur demande, en cas d'urgence, d'«attendre pour lampe», puis de «pousser poignée d'ouvrir».
Ajax étant en banlieue de Toronto, où vivent plusieurs francophones, on pourrait croire qu'il y a des ressources accessibles pour s'assurer de la qualité du français, mais il semble que non...
 
Ne manquez pas la chronique Séance d'orthographe tous les vendredis dans La Tribune.
 
Vous avez croqué des perles de toutes sortes? Vous pouvez nous les faire parvenir à l'adresse suivante : steve.bergeron@latribune.qc.ca.