Les importations privées : partie 2

CHRONIQUE / Dans ma dernière chronique, je répondais à la question : « C'est quoi les importations privées? »
Cette semaine, je vous présente les différentes manières de vous en procurer. Vous verrez, c'est à votre portée et c'est facile comme tout!
Habituellement, l'exquise découverte survient dans un restaurant ou un bar à vin, mais elle pourrait avoir lieu chez un ami qui ne s'en laisse pas intimider par les IP (importations privées). Il y a donc cette bouteille que vous avez adorée, mais qui n'est pas disponible à la SAQ. Pas de panique! Restez calme et demandez au sommelier le nom de l'agence d'importation. Ensuite, communiquez avec ladite agence (téléphone, courriel, Facebook) pour connaître la disponibilité du produit, puis commandez, s'il y a lieu. Environ 10 jours plus tard, payez et cueillez votre colis dans la SAQ participante la plus près de chez vous.
Le truc avec les IP, c'est qu'un vin doit être commandé par caisse, de 6 ou de 12, selon le produit. Telles sont les règles de jeu de la SAQ. Invitez donc quelques amis à se joindre à vous pour entamer la partie! Quant aux frais d'agence, ils sont tantôt déjà inclus dans la facture, tantôt payables avant ou après la réception de la commande. Ce sont les mêmes frais que vous payez sur les vins achetés à la SAQ, à l'épicerie ou au dépanneur, sauf que ceux-ci sont toujours inclus dans le prix de la bouteille.
L'achat à la caisse est un gros frein pour vous? Dans certains restaurants et bars à vin, les importations privées sont vendues à l'unité pour emporter. Oui, vous avez bien lu! À la condition d'acheter un plat pour emporter, tel qu'exigé par la loi, vous pouvez repartir avec un ou plusieurs flacons. C'est le cas des Cul-Sec à Montréal, Petits Creux & Grands Crus à Québec et L'Étiquette Bar à Vin à Magog, pour ne nommer que ceux-là. Les vins sont alors offerts à prix plus abordables qu'en salle à manger.
Pour déguster les IP avant d'en faire l'achat, ne manquez pas à l'automne le Salon des importations privées ouvert au grand public à Montréal et à Québec. De temps à autre, certains restaurants et agences organisent des mini-salons d'importations privées. Intéressant pour garnir sa cave à vin de bouteilles exclusives!
Suggestions de la semaine
Vallée de Maipo 2013, Yo Cabernet franc, Villasenor
(Agence Blanc ou Rouge - 18,88 $)
Voici un cépage qu'on a rarement la chance de déguster seul. Mis à part dans la Loire et au Canada, il entre souvent dans des assemblages, comme c'est le cas à Bordeaux. Fidèle à son habitude, ce cabernet franc chilien dégage des arômes de poivron vert. Dans le verre, l'eucalyptus et les épices sont aussi de la partie. La texture est soyeuse et les tannins, enrobés. Caisse de 12 ou à l'unité à L'Étiquette de Magog.
Tierra de Castilla, Symphony, Vinedos Verum 
(LVAB - 23,04 $)
Ce blanc expressif d'Espagne est issu de l'heureuse combinaison de sauvignon blanc et de gewurztraminer. Parfum de rose et texture ronde, voilà qui s'annonce savoureux avec un plat de pâtes réconfortantes aux fruits de mer! Caisse 6.