Les germes et la récolte

 Quoi, M. Péladeau n'y est pas ? PKP devait accompagner les candidats péquistes de la région à l'Institut interdisciplinaire pour l'innovation technologique (3TI) de Sherbrooke pour le dévoilement des engagements en matière de soutien à l'entrepreneuriat. La première ministre Marois a eu besoin de lui ailleurs.
Portés par des indicateurs économiques favorables, le ministre Réjean Hébert et ses collègues sont enthousiastes face au développement de la « pépinière entrepreneuriale estrienne ». Parallèlement aux engagements politiques, de jeunes entrepreneurs du 3TI nous décrivent sur leur réalité.
    À lire dans La Tribune de samedi.