Les gens d'affaires en faveur de la réforme Sévigny

Les gens d'affaires de Sherbrooke sont largement en faveur de la diminution du nombre de conseillers et des arrondissements dans leur municipalité.
<p>Annie Lessard</p>
Lundi après-midi, la Chambre de commerce de Sherbrooke a dévoilé les résultats d'une consultation auprès de ses membres qui donnera un sérieux élan à la réforme de la gouvernance du maire Bernard Sévigny.
 On y apprenait que c'est à 85 pour cent que les gens sondés appuient le projet de réforme. Sur les 168 répondants au sondage internet, 89 pour cent  se disent en accord avec l'idée de réduire le nombre de conseillers et 86 pour cent favorisent l'élimination des postes de conseillers d'arrondissement.
Ils sont un peu moins chauds à l'idée de réduire le nombre d'arrondissements, projet qui réunit l'accord de 71 pour cent des gens sondés.
Pour la présidente de la Chambre de commerce de Sherbrooke, ce sondage reflète l'intérêt des membres pour «une saine gestion municipale et un bon contrôle des finances par la Ville, tout en offrant un excellent service aux citoyens à meilleur coût possible», mentionne Annie Lessard.
Les données révèlent également que 89 pour cent des membres sont en faveur de la gestion unifiée des loisirs et des parcs et 81 pour cent sont en faveur de la mise en place d'un centre d'appels non urgents.
Ce sondage a été mené du 29 au 31 janvier. Au total, 1028 membres de la chambre ont été sollicités, ce qui représente une représentativité acceptable, a assuré, Louis-André Nault, de la firme Extract Recherche Marjeting chargée d'effectuer le coup de sonde.
Ses données feront partie du mémoire que présentera la chambre à la Ville au sujet du projet de réforme, ajoute Mme Lessard.