Les encombrants prennent trop de place

C'était la dernière semaine de tolérance ou d'accommodement pour ramasser les résidus  encombrants à Sherbrooke. Les prochains cas de délinquance se règleront avec un inspecteur municipal.
Ce n'est pas trop tôt ! À vouloir se montrer avenantes et conciliantes, les autorités municipales ont encouragé les abus. Il est temps de mettre fin à ce fléau. En dehors de la période deux collectes saisonnières, ça devrait être tolérance zéro.
À lire dans La Tribune de vendredi.