Les employés du Manoir Sherbrooke crient victoire

Les employés du Manoir Sherbrooke des Résidences Soleil crient victoire après une décision en arbitrage face à leur employeur qui leur est favorable.
Depuis 2012, le propriétaire des Résidences Soleil Eddy Savoie, à qui appartient le Manoir Sherbrooke, refusait de payer sa part du plan d'assurance couvrant les soins dentaires. En plus de ne pas être respecté, cette clause enchâssée dans la convention collective des employés, M. Savoie demandait de payer des arrérages de trois ans retenus sur la paie de ses employés.
Pour ce faire, l'employeur avait retenu la deuxième partie du salaire rétroactif consenti aux employés lors de la signature de la convention collective et avait instauré un mode de retenue salariale sur la paie des employés visés.
«L'employeur est sommé de rembourser aux salariés auprès desquels il s'est lui-même remboursé de ce qu'il considérait erronément comme des sommes payées en trop à titre de prélèvement des primes d'assurances collectives pour les soins dentaires, le tout avec intérêts», conclut l'arbitre André Ladouceur du tribunal d'arbitrage.
L'arbitre prend soin de spécifier que ce montant devra être versé aux employés touchés dans les 30 jours, même si la décision de l'arbitre est portée devant des tribunaux supérieurs.
«Eddy Savoie n'avait pas le droit d'agir de cette façon. Il reniait sa signature sur le document d'assurances collectives. Il avait décidé de ne plus payer le plan d'assurances dentaires, alors qu'il existait depuis 2000. Il doit maintenant nous rembourser les sommes qu'il nous doit. Nous ferons tout pour que les employés puissent avoir leur argent d'ici le 21 juillet qui est la date maximale pour le paiement», explique Luc Poirier, le président du syndicat des travailleurs des centres d'hébergement privés de l'Estrie de la CSN.
C'est une soixantaine des 120 employés du manoir Sherbrooke qui devraient recevoir le montant imposé par l'arbitre. Le montant se situe entre 1000 $ et 2000 $ par employé tout dépendant de la situation de chacun.