Les élèves encore en congé forcé

Pour une deuxième journée consécutive, les élèves des commissions scolaires de l'Estrie sont en congé forcé.
Les conditions météo de ce jeudi matin ont forcé les directions de la Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke (CSRS), des Sommets (CSDS) et des Hauts-Cantons à fermer leurs écoles pour la journée.
 À la CSRS, on explique qu'en raison «de la poudrerie et de l'état du déneigement des rues secondaires, des trottoirs et des corridors  scolaires, le transport scolaire et les cours sont suspendus toute la journée».
Ainsi, les écoles primaires et secondaires, le Goéland, le Centre St-Michel et le Centre de formation professionnelle 24-Juin sont fermés.
Seul les cours dispensés dans le cadre d'Accès Compétences auront lieu, ajoute-t-on. Les services de garde des écoles primaires sont toutefois ouverts et tous les employés doivent se présenter au travail à l'heure habituelle. 
Les journées de reprise auront lieu le 28 mars et le 5 mai.
À la CSDS, il n'y a pas de transport scolaire, «par conséquent, pour une deuxième journée consécutive, les cours sont suspendus pour la journée pour les élèves du primaire, du secondaire, de la formation professionnelle, de l'éducation des adultes et du programme Passe-Partout». 
Les parents doivent vérifier si les services de garde sont ouverts. 
Les écoles, les centres de formation professionnelle et aux adultes sont fermés à la CSHC. Les services de garde sont ouvert et le personnel est prié de se présenter au travail.
Mercredi, des milliers d'élèves estriens n'avaient pas eu de cours en raison de la tempête annoncée pour la région.
Au Cégep de Sherbrooke, les cours et les activités se tiennent normalement, mais «étant donné les conditions climatiques difficiles, les membres de la communauté collégiale sont invités à faire preuve de grande prudence dans leur déplacement», note-t-on sur le site de l'institution.
«Les personnes qui auraient de la difficulté à se rendre au Cégep doivent en aviser leur supérieur immédiat, leur enseignant ou enseignante».
Les activités pédagogiques sont maintenues à l'UdeS.
- Avec Isabelle Pion