Troupeau de dindons sauvages aperçus à Bromont.

Les collisions avec les dindes sauvages en hausse constante

Les collisions avec les dindes sauvages constituent un phénomène en croissance sur les routes de la région.
Même s'il est trop tôt pour documenter la tendance avec des chiffres précis, tous les intervenants en sécurité routière de l'Estrie s'entendent pour dire que la croissance des populations de cet oiseau constitue un nouveau danger sur les routes.
Dans l'analyse des accidents dans le bilan 2012-2013, la Sûreté du Québec indique que 22 pour cent des accidents de la route sont causés par des collisions avec des animaux, orignaux, cerfs de Virginie, ours et... dindes sauvages confondus.
 « Nous avions la problématique avec les chevreuils, mais maintenant nous avons les dindes sauvages qui commencent à pointer de plus en plus. Nous avons davantage d'accidents avec les dindes sauvages notamment dans le Val-Saint-François et dans le Haut-Saint-François. C'est une préoccupation », explique le commandant du district de l'Estrie de la Sûreté du Québec, Sylvain Caron.
Texte complet dans La Tribune de samedi.