À l'instar des autres syndiqués du front commun, les enseignants et leurs collègues du monde scolaire seront de nouveau en grève jeudi et vendredi.

Les bulletins risquent d'être remis en retard

En raison des moyens de pression des enseignants, les bulletins auront du retard dans les écoles de la région.
La remise des notes dans le système informatique des écoles est retardée d'une semaine, explique le président du Syndicat de l'enseignement de l'Estrie (SEE), Benoit Houle. Le SEE regroupe environ 3500 enseignants des commissions scolaires de la Région-de-Sherbrooke (CSRS), des Sommets (CSS) et des Hauts-Cantons (CSHC).
Les rencontres avec les parents pour le premier bulletin de l'année scolaire ont commencé dans certaines écoles et se poursuivent au cours des prochains jours, voire des prochaines semaines, pour d'autres. La situation est très variable d'un établissement à un autre.
« Ce qu'on demande aux enseignants est d'avoir les notes et de les donner en présence des parents », indique M. Houle. Ainsi, si les parents n'ont pas en main le bulletin papier de leur enfant, ils pourront tout de même obtenir de l'information sur les notes de leur enfant.
En juin dernier, les membres du SEE avaient remis les notes manuscrites aux directions des écoles plutôt que de les rentrer dans un logiciel comme c'est le cas habituellement. Cette fois, ils utilisent le retard comme moyen de pression. La première communication de l'année a aussi pu être retardée. Les enseignants s'en tiennent également aux tâches prévues à leur convention collective, ce qui a notamment des impacts sur les activités et les sorties scolaires.
Rencontres déplacées
La Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke (CSRS) a confirmé qu'il y aurait du retard en raison du conflit de travail. Dans des cas où les rencontres de parents devaient avoir lieu au moment où le front commun prévoit débrayer, celles-ci ont été déplacées. 
À l'instar des autres syndiqués du front commun, les enseignants et leurs collègues du monde scolaire seront de nouveau en grève jeudi et vendredi, après avoir exercé un premier débrayage le 28 octobre. Toutes les écoles seront donc fermées. Ils auront encore en poche trois jours de grève, qui ont été annoncés pour le 1er, 2 et 3 décembre.
À la CSS, on a indiqué que la majorité des écoles vont maintenir les rencontres de parents aux dates où elles étaient prévues. La CSS indique que même si le bulletin sera émis une semaine plus tard, les enseignants ont tout en main pour faire le point avec les parents. Le premier bulletin compte pour 20 % de la note totale.