Les AmiEs de la terre pris de court avec la disparition d'Allo Stop

Avec la fermeture d'Allo Stop Montréal, l'organisme Les AmiEs de la terre se voit un peu pris de court. Lundi matin, on a appris «avec tristesse» qu'Allo Stop Montréal aurait cessé ses activités de covoiturage immédiatement.
Allo Stop, qui a célébré ses trente ans de fondation en 2013, pourrait être en faillite. Malgré des recherches sur internet et les médias sociaux, ainsi que des appels téléphoniques aux bureaux de Montréal de l'organisme il n'a pas été possible de se faire confirmer la nouvelle.
Le groupe Les AmiEs de la terre avait obtenu la concession d'Allo Stop à Sherbrooke en août dernier, note M. Nault. Il se voit dans l'obligation de mettre un terme du même coup à ce type d'activités avec Allo Stop Montréal, dit-il.
«Donc à compter de maintenant, toutes activités Allo Stop cessent pour la région de Sherbrooke. C'est un service, le covoiturage, qui allait bien avec notre mission. Ça nous prend les culottes baissées.»