Les aînés absents du budget Marceau, déplore la FADOQ

Le budget du ministre des Finances Nicolas Marceau, présenté la semaine dernière, laissait bien peu de place aux personnes âgées, alors qu'on assiste à un « vieillissement accéléré de la population », soutient la FADOQ.
L'organisme de défense des droits des aînés se dit déçu de ne rien trouver dans ce budget sur la réalité des aînés et le juge « non cohérent devant la notion d'une qualité de vie adéquate pour les citoyens ».
On se demande pourquoi l'une des sociétés qui vieillit le plus rapidement au monde et compte parmi sa population plus de trois millions de citoyens de plus de 50 ans exclut jusqu'à la notion de la réalité des aînés dans un budget qui se veut économiquement prospère.
« Mais prospère pour qui sinon pour justifier un agenda électoral », a soulevé Maurice Dupont, président du Réseau FADOQ.
Devant la multitude d'annonces afin de développer les sources d'emploi, le Réseau FADOQ est surpris de ne rien trouver pour favoriser, maintenir et retenir les travailleurs d'expérience sur le marché du travail. Ils seront, par ailleurs, de plus en plus nombreux par manque de revenus à la retraite, prédit-on dans un communiqué de presse.
Dans son budget, le Ministre est fier de dire qu'il s'est inspiré de la Norvège pour ce qui touche le développement de l'énergie. Il aurait été tout aussi nécessaire qu'il s'en inspire pour déployer des mesures sociales adéquates que les pays européens ont mises en place malgré un vieillissement moins rapide que le nôtre, ajoute la FADOQ.