Les agriculteurs à la frontière pour défendre la gestion de l'offre

Des producteurs agricoles de l'Estrie ont mis le cap vers Stanstead, jeudi avant-midi, pour manifester leur colère à la frontière canado-américaine.
À bord de leurs tracteurs, ils protestent symboliquement contre l'importation de protéines laitières ou de lait diafiltré américain en dehors des règles de la gestion de l'offre, annonce l'UPA.
Au lendemain de l'assermentation des ministres libéraux à Ottawa, les manifestants ont voulu rappeler que le parti de Justin Trudeau a promis de s'attaquer au problème.
Il s'agit d'un mouvement spontané qui a pris naissance sur Facebook, à l'initiative de la productrice Trishia Parker.
Les manifestants affirment que leurs revenus ont chuté. Ils dénoncent l'entrée au Canada de substances laitières modifiées en provenance des États-Unis. 
Les manifestants se sont réunis dans le stationnement de l'aréna Pat-Burns, à Stanstead. Ils se sont ensuite mis en direction du poste frontalier en tracteur et à pied armés de pancartes.
Le cortège s'est stationné le long de l'autoroute 55, aux portes du poste frontalier principal.
Leur présence n'a pas bloqué la circulation à la frontière, mais a attiré l'attention.
Bibeau
Rappelons que le cabinet des ministres du chef libéral comprend une Estrienne, soit la nouvelle députée de Compton-Stanstead, Marie-Claude Bibeau.
Lors de la campagne électorale, cette dernière s'est fermement engagée à défendre le système de gestion de l'offre actuellement en vigueur au Canada.
- Avec Jean-François Gagnon