L'ERM-Estrie reconduite

«Nous allons maintenant profiter des revenus des criminels pour travailler à les mettre en état d'arrestation. C'est une formule intéressante.»
Tout comme ses acolytes de la Sûreté du Québec, de la Régie de police Memphrémagog et des services de police de Granby et Bromont, le directeur du Service de police de Sherbrooke Gaétan Labbé se réjouit de la mise en place d'un protocole pour assurer la pérénité de l'Escoudes régional mixte en Estrie (ERM-Estrie).
Le nouveau protocole de financement et orientations de l'ERM-Estrie était dévoilé hier à Sherbrooke. Pour démontrer leur solidarité, les véhicules des cinq de police étaient alignés devant le quartier général du SPS et les cinq directeurs de police tenaient le point de presse devant les drapeaux de chacune des municipalités et organisation impliquées dans cette force de frappe policière commune.
«Les ERM de chaque région pourront établir leur plan d'action en fonction des problématiques qui les touchent plus particulièrement. Ce qu'on vit à Sherbrooke et en Estrie n'est pas la même chose qu'à Montréal ou Québec. Les réseaux de vente de stupéfiants ou d'introduction par effraction notamment touchent particulièrement notre région», soutient le directeur du SPS.
Texte complet dans La Tribune de samedi.