La production Légendes devait être présentée cet été en plein air dans les sentiers du marais de la Rivière aux Cerises à Magog.

Légendes: les promoteurs promettent un produit «plus élaboré» en 2016

Les promoteurs de Légendes auraient préféré ne pas avoir à annoncer qu'ils reportaient d'une année la concrétisation de leur projet. Mais ils croient être en mesure de livrer un produit « encore plus élaboré » l'an prochain.
« Ce n'est pas en notre faveur, ce report, admet la coordonnatrice du projet Légendes, Marie-Pierre Lemay. Nos partenaires auraient aimé que ça marche cette année. Par contre, une fois qu'on a réalisé que ça devenait problématique au marais de la Rivière-aux-Cerises, on a décidé de repousser à 2016 pour nous assurer d'offrir une expérience optimale aux visiteurs. »
D'ailleurs, Mme Lemay laisse entendre que son organisation aurait pu tenter de trouver rapidement un nouveau lieu pour remplacer le marais. Mais cela n'aurait pas été sage, selon elle. « Avec des délais raccourcis, la créativité devient plus difficile », fait-elle valoir.
Si les promoteurs avaient persisté, ils auraient été forcés d'installer des fils électriques dans le sol à l'intérieur du marais de la Rivière-aux-Cerises, une zone de conservation. « Ça aurait pris trop d'aménagements. On n'était pas à l'aise avec ça. »
En ce qui concerne la relocalisation du parcours multimédia, Marie-Pierre Lemay mentionne que son organisation a identifié plusieurs lieux intéressants. « Le mont Orford serait un endroit de prédilection, avoue-t-elle. Il y a de grands stationnements sur place et une billetterie. »
Les promoteurs aimeraient que Légendes puisse attirer plus de 50 000 visiteurs dès sa première saison. Le projet est estimé à plus d'un million $. La question du financement ne constituerait toutefois pas un problème pour la production.