Le SPS termine ses enquêtes d'invasion de domicile

Le Service de police de Sherbrooke (SPS) a procédé hier matin à l'arrestation d'un dernier individu impliqué dans une suite d'invasions de domicile survenue depuis le début de l'été.
Avec cette arrestation, la Division des Enquêtes criminelles du SPS met fin à ses enquêtes concernant quatre invasions de domicile survenues sur son territoire depuis le début de l'été. Au total, le SPS a procédé à l'arrestation de 20 individus, dont 16 âgés de 16 à 18 ans qui seront accusés d'introduction par effraction, de vol qualifié, de séquestration et d'extorsion. Les 15 premiers avaient déjà comparu tandis que le plus récent suspect dans l'affaire comparaissait hier après-midi à la Cour du Québec.
Selon Philippe Dubois du SPS, les personnes n'étaient pas membres d'une quelconque organisation, mais étaient reliées entres elles par des voies de communication, ce qui leur permettait de planifier leurs sorties. Des quatre dossiers, trois d'entre eux se sont avérés être l'oeuvre d'un même groupe d'individus récidivistes.
Ces incidents sont survenus dans plusieurs quartiers de la ville, notamment sur la rue des Roses à Fleurimont ainsi qu'aux résidences du Montagnais tout près de l'Université de Sherbrooke. La plus récente, à Deauville, était la plus violente à avoir été signalée.