Le SPS surveille les édifices publics et symboles militaires

Les événements dramatiques survenus mercredi matin à Ottawa ont des répercussions jusqu'à Sherbrooke où la sécurité a été augmentée.
<p>Martin Carrier</p>
La Service de police de Sherbrooke (SPS) confirme porter une attention particulière du côté des institutions publiques et les symboles militaires sur son territoire.
«Nos policiers sont informés constamment de ce qui se passe à Ottawa», mentionne Martin Carrier, porte-parole du SPS.
 «Nous sommes en communications constantes avec les autres organisations policières.»
M. Carrier assure que le SPS n'a pas reçu de menace particulière au cours des dernières heures.
Bases militaires
Un deuxième attentat en deux jours visant des militaires canadiens a déclenché un vent de prudence à travers les installations du ministère de la Défense.
Les bases militaires canadiennes ont reçu ordre d'intensifier les mesures de sécurité sur leurs périmètres et les membres des Forces armées ont même reçu l'ordre de ne pas porter leur uniforme en dehors de leur base, afin d'éviter d'être ciblés.
L'inquiétude ne se limite toutefois pas aux bases militaires; des mesures de sécurité accrues ont également été mises en place à l'hôtel de ville de Montréal, dont les portes ont été barrées et les accès sécurisés.
Par ailleurs, la sécurité a été renforcée dans le métro de Montréal. La Société de transport de Montréal a cependant indiqué que ce rehaussement avait été instauré au début du mois.
- Avec La Presse Canadienne