Le signaleur de l'accident de Magog est décédé

Le signaleur routier qui a été blessé dans un accident en novembre dernier à Magog est décédé. Jacques Dionne, 63 ans, de Drummondville, a rendu l'âme dimanche dernier, confirme le président et fondateur de l'Association des travailleurs en signalisation routière du Québec (ATSRQ).
<p>Jacques Dionne</p>
«Nous déplorons cet accident causé par un manque de respect des lois», lance Jean-François Dionne. Il s'agit du cinquième décès depuis 2010 et du dixième travailleur décédé au travail depuis 2000.»
«Depuis 2010, c'est comme un travailleur qui décède tous les ans.»
Selon le président de l'ATSRQ, Jacques Dionne était dans le coma lorsqu'il est décédé.
Rappelons que l'accident est survenu sur le chemin des Pères. Le signaleur avait été frappé par une voiture alors qu'il s'affairait lors de travaux effectués par la compagnie Bell.
Selon Jean-François Dionne (aucun lien de parenté avec le défunt), le décès confirme que la sensibilisation des automobilistes aux dangers des chantiers routiers pour les signaleurs a sa raison d'être. «Il y a présence de signaleur 12 mois par année sur les chantiers, et pas seulement lors de travaux de construction, dit-il. Nous sommes présents lors des travaux d'installation de câblage pour des compagnies de télécommunication.»
Le président de l'ATSRQ entend être présent dimanche à Drummondville, aux funérailles de Jacques Dionne, pour soutenir la famille du défunt.