Le sel est une substance vitale à l'humain, mais vaut mieux privilégier le sel de mer.

Le sel

Si vous lisez mes chroniques régulièrement, vous avez sûrement remarqué que mes sujets de discussion touchant l'alimentation vont parfois, voire régulièrement, à l'encontre du courant de pensée populaire. Cette discussion sur nos besoins en sel n'y fera pas exception!
Je conviens qu'il est difficile de s'y retrouver avec tous les avis et recommandations des «experts» qui se contredisent constamment. Nous devons être conscients que notre monde est hautement politisé et axé sur les profits financiers. Le domaine de l'alimentation est extrêmement lucratif. Certaines compagnies tentent donc de nous faire ingérer leurs produits, au détriment de notre santé. C'est la triste réalité.
Sel de mer et chloride de sodium
Faisons d'entrée de jeu la différence entre le sel de mer et le sel de table (blanc et raffiné). Le classique sel de table blanc est essentiellement du chloride de sodium. Ce type de sel est raffiné. On le retrouve en grande quantité dans les produits transformés de toutes sortes. Il est à éviter. Il contient plusieurs additifs, dont de l'aluminium. Un excès d'aluminium et de métaux lourds dans notre corps serait associé entre autre à la maladie d'Alzheimer. En plus, dans le processus de transformation, il a été vidé de plusieurs éléments nutritifs qui sont essentiels à notre bon fonctionnement. Le chloride de sodium est le type de sel qui s'accumule dans notre organisme et qui peut être responsable des maladies cardiaques et de l'hypertension.
Quant à lui, le sel (non transformé) est une substance vitale. En ordre d'importance, l'oxygène, l'eau, le sel et le potassium sont les éléments nécessaires à la survie du corps humain. Le sel de mer contient du sodium, du magnésium, du calcium ainsi que 80 autres minéraux (présents par petites traces). Tous ces éléments contribuent au bon fonctionnement de notre organisme.
L'importance du sel
Les effets bénéfiques d'une consommation adéquate de sel dans notre alimentation sont nombreux et démontrés par plusieurs recherches. Encore une fois, je précise que par sel, j'entends le sel de mer, cette substance grisâtre complètement naturelle. Il n'est ici aucunement question du sel de table transformé. Voici une brève liste des effets positifs du sel:
- Conjointement à l'eau et au potassium, le sel régularise l'hydratation de notre corps. Notre santé dépend entre autres choses d'une bonne hydratation, tant à l'intérieur qu'à l'extérieur de nos cellules. Le transfert de fluide de l'intérieur de nos cellules vers l'extérieur permet de se nettoyer (désintoxiquer). Il est possible de maintenir cet équilibre en buvant de l'eau régulièrement, en consommant des fruits et légumes riches en potassium et en incorporant du sel de qualité à notre alimentation.
- Le sel est un puissant antihistaminique. Pour les personnes souffrant d'allergies et d'asthme, il peut être très intéressant de vous renseigner sur les effets bénéfiques du sel dans ces circonstances. J'en ai personnellement bénéficié.
- Le sel permet d'extraire l'acidité de nos cellules, particulièrement celles du cerveau.
- Le sel est nécessaire à l'assimilation des nos aliments par notre système digestif. Digérer adéquatement nos aliments est crucial pour notre reconstruction.
- Le sel aide à l'équilibre du taux de sucre sanguin.
- Le sel contribue à la prévention de l'ostéoporose. Il est vital pour la construction d'une ossature ferme et solide.
- Chez les sportifs, la consommation de sel permet d'éviter les crampes musculaires.
- Le sel permet un sommeil profond.
La liste des effets bénéfiques est longue et pourrait s'étendre. Voici en terminant quelques lignes directrices en ce qui concerne la consommation de sel:
1. Privilégier la consommation de sel de mer gris. Le sel à l'état naturel a une forme cubique. Recherchez ce type de sel et élimez le sel de table raffiné qui n'a presque aucune valeur nutritive.
2. Ajouter une pincée de sel de mer à votre bouteille d'eau. Ceci facilite l'hydratation de notre corps et de nos cellules.
3. Comme toute chose, il est important de ne pas surconsommer de sel. Le sel et l'eau vont ensemble. Une règle de base à suivre est de consommer 1/4 de c. à thé de sel par litre d'eau ingéré au cours de la journée. Il est important de noter que lorsque notre corps est déshydraté, c'est là qu'il commence à retenir le sel. C'est un mécanisme de protection afin de retenir l'eau dans notre organisme.
4. Si vous consommez des aliments frais et nutritifs, le sel de mer ajoutera des nutriments que votre corps utilisera.
Si vous désirez en lire un peu plus sur le sujet, je peux vous suggérer le livre du Dr. Batmanghelidj qui s'intitule Your body's many cries for water. Le chapitre sur le sel est très intéressant.
Bonne semaine,
Vincent
Vincent Larivée est kinésiologue et possède plusieurs formations en santé globale et en encadrement sportif. Il a été athlète et entraîneur international pendant plus de 25 ans, entre autres auprès d'Annie Martin en volleyball de plage.
Les chroniques de Vincent Larivée sont publiées toutes les deux semaines dans nos pages. Pour questions ou commentaires, nous vous invitons à le joindre via son courriel à vincent.larivee@lanouvelle.ca