Les randos-groupes du samedi du FestivAllezY Jean-D'Avignon se veulent une occasion privilégiée pour chaque membre de la famille d'emprunter les sentiers de vélo de montagne du mont Hereford selon son niveau de difficulté ou tout simplement pour s'initier à ce sport ambassadeur d'East Hereford.

Le Raid Jean-D'Avignon fête ses 10 ans

Pour son 10e anniversaire, le Raid Jean-D'Avignon s'offre en cadeau une nouvelle appellation sous le nom de FestivAllezY Jean-D'Avignon. «Seule la 2e édition a été un véritable raid, dévoile Luc Dugal, président de Dalbix et coorganisateur de l'événement herefordéen. C'était en fait un marathon, mais étant donné que les gens associent cette discipline à la course, nous avons maintenu le nom de raid pour éviter toute confusion.»
Les 18, 19 et 20 juillet seront donc entièrement consacrés au vélo de montagne à travers trois coups de pédale bien distincts. Ainsi, la journée de vendredi est réservée aux amateurs de «freeride» et aux amateurs de «all mountain» avec des descentes vertigineuses depuis le sommet du mont Hereford. Le samedi les familles sont à l'honneur avec les randos-groupes où petits et grands peuvent emprunter les sentiers suivant leur niveau de difficulté, de même que s'initier au vélo de montagne. Le samedi soir, le souper «spaghat» du maire Richard Belleville et la tarte aux pommes de Suzanne, feu de joie et spectacle en plein air de Triple Rock.
Le dimanche, c'est la compétition. Une compétition qui se distingue à East Hereford par un parcours exigeant, mais dont les sentiers simple trace conjuguent efforts et plaisir, faisant presque oublier aux participants qu'il s'agit d'une épreuve. Trois compétitions au programme, le Grand (70 km), le Moyen (45 km) et le Petit (32 km). Fidèle à son habitude, l'ex-fondeur olympique, Pierre Harvey, sera présent, de même que Marc-André Daigle, lequel a remporté la Grande course deux fois, dont celle de l'an dernier.
«C'est un trois jours de vélo de montagne pour toute la famille, pour ceux qui sont à la recherche de belles sensations et pour l'élite, lance Luc Dugal. Au Québec, la moyenne des gens choisit deux événements de vélo de montagne dans l'été, Jean-D'Avignon et un autre. Ce n'est pas le plus populaire, mais c'est le préféré! Les gens qui aiment le vélo de montagne et qui ont la possibilité de le faire déménagent en Estrie!»
Pour information ou inscription : www.festivallezyjeandavignon.com.