Le progrès arrive, la facture suivra

Le prolongement du boulevard de Portland est en chantier. Tant qu'à changer la configuration du secteur, un tronçon du boulevard Industriel sera remanié. Les intentions municipales se sont rendues aux commerçants, à l'exception de celle de leur charger une partie des coûts. Une quinzaine de propriétaires se partageront une facture de 650 000 $.
« Les élus sont tombés sur la tête » a tempêté le propriétaire de Serres St-Élie, Jean Grégoire, en apprenant qu'il pourrait écoper d'une surtaxe avoisinant les 175 000 $. Payer pour des travaux qui contribueront à détourner une partie de notre achalandage vers les nouveaux boulevards n'est pas particulièrement logique, s'interrogent aussi de ses voisins.
À lire dans La Tribune de mardi.