Le prix de l'essence moins cher à une heure de route

Ils sont nombreux les automobilistes estriens à faire le plein en dehors de la région par les temps qui courent, car le prix de l'essence est souvent moins cher à une heure de route.
Alors que le prix du carburant était stationné à 1,16 $ le litre en Estrie, celui-ci se situait près du dollar ailleurs, comme en Montérégie et à Montréal.
«Encore une fois, le prix de l'essence est très stable en Estrie et c'est toujours trompeur pour l'automobiliste», déplore Anne-Sophie Hamel, porte-parole du CAA-Québec.
«Au cours des dernières semaines, les prix n'ont pas suivi les indicateurs qui étaient à la baisse. Les baisses n'ont pas été retransmises aux automobilistes.»
La semaine passée, la marge a oscillé de 13 à 16 ¢ le litre, ajoute Mme Hamel. C'est plus de deux fois la moyenne observée au cours des 52 dernières semaines, soit 6 ¢ le litre.
«Il y a des régions où les prix sont plus compétitifs, comme en Montérégie et au Centre-du-Québec, dit la conseillère en communication. La semaine dernière, à Montréal, le prix était plus bas qu'en Estrie. C'est quand même assez rare.»
«On peut comprendre que les Estriens vont attendre de faire le plein ailleurs que dans leur région s'ils ont à voyager en dehors. Ils veulent en profiter.»
«Prix réaliste»
Mme Hamel ne veut pas trop faire de prévision concernant les fluctuations des prix dans les prochaines semaines.
On a vu le litre d'essence ordinaire diminuer à 1,15 $ au cours des derniers jours. Le «prix réaliste» estimé par le CAA-Québec est à 1,12 $.
Le prix du brut a chuté de façon importante ces derniers mois.
«C'est difficile de dire ce qui va se passer. Il y a le prix du dollar canadien qui est bas. Ça nous désavantage», analyse-t-elle.
«Il y a aussi une tendance à la hausse sur le prix du pétrole. »