Le PQ met la main sur le président des ingénieurs

La première ministre du Québec, Pauline Marois, était à Drummondville, jeudi matin, afin de présenter ce qu'elle considère comme une « grosse prise ». Elle a, en effet, annoncé la candidature du président de l'Ordre des ingénieurs du Québec, Daniel Lebel, dans la circonscription de Drummond-Bois-Francs.
« C'est un homme intègre et engagé et un entrepreneur acharné. Il est d'ailleurs propriétaire d'une entreprise prospère dans Drummond-Bois-Francs. Il saura aider le parti à innover et à exporter son savoir-faire », a indiqué la politicienne au moment de présenter son nouveau joueur.
La première ministre considère cette prise encore plus pertinente du fait que les ingénieurs du Québec ont été passablement salis au cours des dernières années avec tous les scandales et accusations de corruption. Il est, en quelque sorte, le symbole de la réussite de son parti à freiner les malfaiteurs.
« Les ingénieurs du Québec sont des professionnels consciencieux qui font face à une crise sans précédent causée par une minorité d'individus. Je suis très fier des efforts investis afin d'améliorer l'intégrité et la formation, en plus de parfaire l'encadrement offert aux entreprises », a affirmé le candidat Lebel.
Texte complet à lire dans La Tribune de vendredi.