André Proulx

Le musée de l'Auto de Richmond ne craint pas la concurrence

Que la famille Demers choisisse Drummondville, Thetford Mines ou Québec pour abriter sa célèbre collection de voitures, le propriétaire du musée de l'Auto ancienne de Richmond, Michel Proulx, ne craint pas l'arrivée de ce nouveau joueur.
Si Drummondville devient l'hôte de la collection Demers, de nouveaux visiteurs pourraient même être tentés de faire un détour par Richmond, soutient M. Proulx. « Un amateur de char, il pourrait décider d'aller voir les deux collections dans la même journée, pourquoi pas? Par l'autoroute 55, c'est juste 20 minutes! »
Le musée de l'Auto ancienne expose une cinquantaine de voitures chaque année. La collection Demers en compte un peu plus de 500. Mais attention : avant de juger d'une collection, il n'y a pas que le nombre ou la valeur des voitures à considérer, prévient M. Proulx.
Texte complet dans La Tribune de jeudi.
Abonnement à la version électronique: