Le MCI récompense Gisèle Lacasse Benoit

Le regroupement écologique Memphrémagog Conservation a remis à la présidente sortante Gisèle Lacasse Benoit son prestigieux prix commémoratif Gordon-Kohl lors de sa 47e assemblée générale annuelle il y a quelques jours.
Le conseil d'administration a ainsi voulu souligner l'impressionnante feuille de route de Mme Lacasse Benoit qui s'est impliquée au MCI de 1990 à 1996, puis de 2002 à 2014, dont les huit dernières années en tant que présidente. Mme Claude Bernier lui a succédé à la présidence en novembre 2013.
«Comme c'est un travail bénévole qui me passionne, je n'ai pas fait ça pour recevoir des prix, a commenté la récipiendaire. Mais que des gens reconnaissent le travail de toutes ces années, ça fait plaisir. Je pense que j'ai pu ramener le MCI à un niveau très intéressant grâce au travail de toute l'équipe.»
Dans l'hommage qu'il lui a rendu, un ex-président de l'organisme Donald Fisher a notamment souligné la contribution de Mme Lacasse Benoit dans la lutte aux cyanobactéries, dans la victoire du mont Orford et dans la création du volet conservation volontaire du MCI.
Mme Lacasse Benoit a d'ailleurs accepté de rester au comité exécutif du MCI en bonne partie pour ce volet conservation mis en place depuis cinq ans et qui l'intéresse encore énormément, avoue-t-elle, puisqu'il est de nature à assurer la survie du lac.
Le prix MCI-Gordon-Kohl, du nom d'un des fondateurs du MCI, est remis à un individu qui a contribué de façon exceptionnelle à la protection de l'environnement pour le bénéfice des générations actuelles et futures.