Le feu détruit une maison sans occupant

Une résidence du secteur rural de Compton a été la proie des flammes, tard mardi soir. Le bâtiment est une perte totale, même s'il est demeuré debout.
C'est un passant qui a alerté les pompiers, vers 8 h 30, alors qu'il a constaté qu'un incendie sévissait au 610 du chemin Vaillancourt. La résidence, une maison mobile, n'était pas habitée en permanence, mentionne Yanick Paré, chef pompier à Compton.
« Le feu était pris dans l'entretoit, dit-il. Ça a quand même été rapidement pour le maîtriser. Vers minuit, tout était terminé. »
« La charpente est encore debout, mais l'intérieur a été tout carbonisé. Les dommages pourraient être autour de 100 000 $. »
Le travail des pompiers, qui ont eu recours à l'aide de leurs confrères de Coaticook et de Waterville pour l'usage de citernes supplémentaires a été compliqué par le froid.
« Tout gelait, ce n'était pas drôle », lance M. Paré.
« Il faisait moins 20 degrés. Quand les gars rentraient pour se réchauffer, ça faisait de la condensation. »
Le feu a pu être causé par une défectuosité du système de chauffage à l'huile, ajoute-t-il. Le système d'alarme était en fonction, mais il n'était pas relié à un réseau.