Le Festival du bacon est reporté

La première édition du Festival du bacon est repoussée d'une année et se tiendra les 9 et 10 mai 2015. L'événement gastronomique qui devait se tenir sur la rue Wellington dans la fin de semaine du 17 mai ne parvenait pas à confirmer la participation de certains partenaires.
« Ce n'est pas une décision facile et après des heures de débat, nous avons conclu que le budget n'était pas au rendez-vous », explique la directrice générale du festival Leslie Tran.
Rappelons qu'une controverse avait été mise au jour le mois dernier quand l'Association des gens d'affaires du centre-ville avait dénoncé qu'un autre événement culinaire était prévu pendant la même fin de semaine. Sherbrooke t'en bouche un coin doit effectivement accueillir les visiteurs au même moment, au Marché de la gare. La simultanéité des deux événements empêchait selon eux la présence forte de certains commerçants aux deux endroits.
Sherbrooke t'en bouche un coin avait également reçu une aide financière de Destination Sherbrooke grâce à son Fonds de développement récréotouristique, une contribution qui n'a pas été accordée au Festival du bacon.
« C'est certain que la controverse nous a fait un peu mal. Les commanditaires voient que le produit risque d'être dilué parce que certains visiteurs pourraient préférer un festival à un autre. Ils nous disent qu'ils sont intéressés à une association avec nous, mais aussi qu'ils doivent choisir entre les deux événements. Nous en étions à un point où nous ne pouvions pas vivre avec des peut-être. Nous voulions avoir une programmation musicale à grand déploiement et nous ne pouvions pas signer de contrats sans les garanties de nos partenaires », ajoute Mme Tran.
La directrice générale du Festival du bacon insiste sur le fait que l'événement ne dépendait pas des fonds qu'aurait pu lui attribuer Destination Sherbrooke. « C'est vraiment le fait d'avoir deux événements en même temps qui fait la différence », mentionne-t-elle en évaluant à 30 000 $ la somme qui était encore manquante.
Leslie Tran indique avoir considéré de tenir une première édition avec une programmation révisée. « Tant qu'à faire une édition à moitié, nous préférions reporter. Nous avons choisi une date où il n'y a pas un autre événement du même type. Je comprends que les commerçants doivent faire un choix. Pour ceux du Marché de la gare, c'est beaucoup plus logique d'être présent à un événement qui se tient sur leur territoire. »
Mme Tran révèle par ailleurs qu'un plan B sera mis en place. « Nous avions prévu certaines choses pour l'été et nous les ferons quand même. Au Québec, il y a toute une diversité de bacon : du bacon de boeuf, de sanglier, de noix de coco... On la mettra en valeur quand même. »
Enfin, Leslie Tran avoue avoir été approchée par d'autres villes pour la première édition du Festival du bacon. « J'adore Sherbrooke et tous les membres de l'organisation habitent ici. »