Le DPCP veut confisquer le repaire des Hells (vidéo)

Le Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP) a demandé à la Cour supérieure la permission de confisquer le bâtiment et le terrain du repaire des Hells Angels de Sherbrooke.
La requête du DPCP, dont La Presse a obtenu copie, soutient que le bâtiment est un bien infractionnel puisqu'au fil des années, des crimes y ont été commis aux profits de l'organisation.
Le célèbre bâtiment ainsi que des terrains et immeubles enclavés et attenants appartiennent à des compagnies dont les propriétaires sont ou ont été des membres des Hells Angels.