Le Disneyland de la gériatrie

Je vivrai le déclin de mes jours dans un ménage à trois, entouré de ma veille et du robot qui effectuera certaines tâches de préposé. Un pilulier électronique nous distribuera nos médicaments.
Ces innovations sont présentement testées et ne tarderont à être commercialisées, anticipe le ministre-gériatre Réjean Hébert qui veut que Sherbrooke soit à l'avant-garde de ce développement technologique et de cette nouvelle économie.
À lire dans La Tribune de mardi.