Le défilé de la Saint-Patrick réchauffe Richmond

Ils avaient beau avoir le bout du nez rouge, c'est tout sourire et vêtus de vert que les spectateurs ont regardé défiler la fameuse parade de la Saint-Patrick, dimanche dans les rues de Richmond.
Le froid n'a semblé avoir que peu d'effets sur les participants du défilé. Des mascottes aux musiciens en passant par les chevaux joliment décorés de vert, chacun a marché en honorant la traditionnelle fête des Irlandais.
« Ça a été un très beau défilé. Je n'ai pas encore les chiffres, mais je crois que c'est comme d'habitude, autour de 10 000 personnes », affirme la vice-présidente de la Société Saint-PatrickJulie O'Donnell.
Comme bien d'autres dans la région, l'arbre généalogique des Sherbrookoises, Esther Ballard et Alex Brazel comptent une souche irlandaise.
Elles ont toutes les deux fait le chemin jusqu'à Richmond pour assister au fameux défilé. « C'est la première fois qu'on vient. On a de la famille ici », explique Mme Ballard.
Des chevaux et des bonbons
Il y avait peut-être un peu moins de participants au défilé qu'à l'habitude, mais cela n'a pas empêché les spectateurs de s'amuser.
Pour la jeune Lény, six ans, ce sont les chevaux « et la chèvre aussi » qu'elle préfère voir parader. La petite Mégan Schroeders, deRichmond, se déplace elle aussi pour voir les chevaux.
« Ça fait quelque chose pour les enfants. En même temps, on encourage les activités de la ville », explique sa mère, Catherine Cross, qui affirme venir tous les ans.
Devant la Bijouterie W. Poirier, des chocolats chauds, des beignets maison et du café « spécial » réchauffaient les doigts gelés. « On fait ça chaque année », ont expliqué les propriétaires.
Pour le petit Logan, âgé de six ans et originaire de Kingsbury, ce sont « les bonbons » distribués pendant la procession qui ont suffit pour le garder bien au chaud et souriant.
Il faut bien ajouter qu'à compter le nombre de becs soufflés qu'on reçus les mascottes, ces dernières semblent elles aussi avoir bénéficié de la chaleur du public.
L'après-défilé s'est déroulé dans la salle Sainte-Famille, où du ragoût traditionnel a été servi au travers des danses traditionnelles. « Ça se passe aussi dans tous les bars de la ville pour les adultes », a souligné Mme O'Donnell.
Les célébrations de la Saint-Patrick se termineront dimanche prochain, pour le traditionnel brunch au Légion de Richmond. « Tout le monde est le bienvenu! » rappelle-t-elle.