Le CSI fracasse son objectif

Même si la première campagne majeure de financement Fondation du Carrefour de solidarité internationale (CSI) n'est pas officiellement terminée, les organisateurs peuvent dire mission accomplie.
<p>Marco Labrie</p>
Les entreprises, individus et organisations de toute l'Estrie ont répondu à l'appel que lançait la Fondation du CSI en février 2013, a-t-on annoncé mardi avant-midi.
L'objectif financier de 600 000 $ pour trois ans de la campagne qui doit se terminer en 2015 a été surpassé. C'est à ce jour 620 101$ en dons et en engagement de dons qui ont été récolté.
En plus des 37 engagements de dons répartis sur trois ans signés avec des entreprises et individus, la Fondation a enregistré, en un peu plus de 18 mois, 564 dons.
Par le biais de dons en ligne, campagnes courrier, dons in memoriam, conférence-bénéfice, tour à vélo, apéro solidaire, les fonds amassés ont permis au CSI d'assurer la pérennité d'activités au Pérou, au Mali, en Haïti comme en Estrie.
On a fait remarquer qu'en 2012, lors de l'élaboration de cette campagne, l'objectif de 600 000 sur trois ans était fort ambitieux. Annuellement, le Carrefour de solidarité internationale amassait 30 000$.
Le défi a été relevé en grande partie grâce à l'enracinement régional et à la notoriété de l'organisme, indique Marco Labrie, directeur général du CSI.